Chargement...

[Plan du site] Vous êtes ici : Accueil» Actualité» Match» Blanc préfère relativiser» Lecture d'une news



Blanc préfère relativiser

Rédigé Le 01 septembre 2013, 9h32 par Loic

Laurent Blanc, l'entraîneur du Paris Saint-Germain, livre son analyse après la victoire arrachée contre Guingamp (2-0).

Laurent Blanc, quel regard portez-vous sur ce succès contre Guingamp ?
Il y a de la joie et de la satisfaction. Dans le vestiaire, tout le monde était heureux. Cette victoire a été difficile à obtenir et a mis beaucoup de temps à se dessiner. Mais on n’a jamais renoncé. On y a toujours cru. Les joueurs ont été récompensés de leurs efforts. On peut évidemment améliorer certaines choses. Mais en termes de points, c’est une bonne soirée.

Vous êtes donc satisfait…
On a fait une première période laborieuse. On a été endormi. Le progrès, c'est qu'on ne prend pas de but. Il faut noter que les joueurs n'ont jamais abandonné, même quand il ne restait qu’une poignée de minutes. Ils ont été récompensés. Ce serait mieux si l’équipe était plus sereine et sûre d’elle, mais ce n’est pas encore le cas. On savait que le début de saison n’allait pas être facile. Ça se confirme. Mais le bilan comptable n’est pas mauvais. Il y a quand même des satisfactions.

Ce n’est pas le cas de Javier Pastore, non ?
C'est un joueur qui fait se poser beaucoup de questions. Il doit lui-même s’en poser, peut-être trop. Je le répète : il donne entière satisfaction à l'entraînement depuis mon arrivée. Mais il y a effectivement un décalage entre les entraînements et les matchs. A nous de l'aider pour qu'il retrouve son meilleur niveau et qu'il nous serve.

« Je souhaite bonne chance à Sakho »

Et l’animation offensive ?
On a eu du mal à toucher les joueurs entre les lignes. Quand c’était le cas, ils n’étaient pas assez vifs. Après face à deux lignes de quatre, ce n’est pas facile quand vous perdez du temps et que vous n’enchaînez pas. Quand il faut se mettre dans le sens du but dans certaines zones, on doit être plus efficace sur le plan technique.

Que vous inspire l’entrée décisive d’Adrien Rabiot ?
Ça me fait plaisir. On a aussi construit notre effectif pour faire de la place à ces jeunes. Durant ce stage en Autriche, comme on n’avait pas les internationaux, on a pris des jeunes et certains sont restés dans l’effectif. Avec Ongenda, Coman et Rabiot, on essaie de leur faire de la place. Je n’hésiterai pas à les faire jouer s’ils répondent présents.

Quid de Mamadou Sakho, qui prend la direction de Liverpool ?
Ce n’est pas n’importe qui au PSG, ce n’est pas un joueur lambda qui quitte le club. J’aurais voulu travailler avec lui, mais il a rapidement émis le souhait de partir. Je lui souhaite bonne chance.

Allez-vous bouger avant la clôture du marché des transferts ?
Il y a du temps, mais c’est peu 48 heures, surtout que l’on cherche une valeur ajoutée.

Source : Foot365

Blanc

PSGENFORCE TV
NEWS DE LA SEMAINE
 

 
© 2005-2014 - PSGenForce.net - Tous droits réservés - 27 visiteurs en ligne - Remonter