Chargement...

[Plan du site] Vous êtes ici : Accueil» Actualité» Club» Beckham, une sortie en pleurs» Lecture d'une news



Beckham, une sortie en pleurs

Rédigé Le 19 mai 2013, 16h31 par Loic

Beckham, une sortie en pleurs Sourire aux lèvres, il a longtemps retranché l’émotion au plus profond de lui-même. Mais à la 82e minute, David Beckham a craqué au moment de tourner la dernière page de son immense carrière au terme de son 843e match.

Les larmes aux yeux, l’Anglais a embrassé tous ses coéquipiers sous une standing ovation hors norme du Parc des Princes avant d’aller s’asseoir sur un banc duquel il ne ressortira plus jamais. Deux jours après avoir officialisé sa retraite, c’est via Twitter qu’il a confirmé la nouvelle, une semaine avant l’épilogue de la saison parisienne à Lorient. Le footballeur le plus médiatique de ces vingt dernières années n’imaginait certainement pas clôturer vingt ans de carrière qui l’ont vu remporter quatre championnats (Angleterre, Espagne, Etats-Unis, France) et une Ligue des champions en 1999 par cette petite affiche de la L1.

« Tout le monde dans ce club a été si formidable avec moi, a déclaré Beckham au micro de Be In Sport à l’issue du match. Je suis triste de quitter cette équipe, mais j’ai senti que c’était le bon moment pour moi d’arrêter. Je souhaite le meilleur à l’équipe pour les années à venir. Je veux à présent passer du bon temps avec ma famille. A l’avenir, j’aimerais rester impliqué dans le club car Paris est une ville incroyable ».

Une passe décisive

Pour son dernier match, Becks n’a pas boudé son plaisir. Brassard de capitaine au bras, il a distillé les longues ouvertures millimétrées à l’image de cette passe de 50 m pour Ibrahimovic que le Suédois n’a pas su faire fructifier, seul face à Thébaux (7e). Il s’est également essayé au coup franc direct très excentré, sans succès (22e), avant de délivrer une passe décisive sur le deuxième but parisien signé Matuidi (31e). Rien de bien nouveau pour l’homme aux trois Coupes du monde, professionnel jusqu’au bout des ongles, mais qui à 38 ans n’a jamais dépassé à Paris le rôle de joueur de complément. En douze apparitions pour trois titularisations, l’Anglais n’a délivré que deux passes décisives lors de prestations toujours honnêtes mais jamais renversantes. Pour Paris, l’essentiel était ailleurs. S’il s’en est toujours défendu, le club parisien a réalisé avec Beckham la plus formidable opération promotionnelle de son histoire.

Depuis sa signature le 31 janvier, l’ancien Mancunien a généré plus de 42 000 sujets dans les médias du monde entier. De quoi inscrire le PSG version qatarienne en majuscules sur la carte du football mondial. Les dirigeants ont d’ailleurs tout fait pour prolonger le bail de l’Anglais mais pour des raisons davantage fiscales que sportives, l’homme qui pèse 237 M€ avec sa femme Victoria a préféré ranger définitivement ses crampons. Les costards impeccablement taillés et la mèche savamment travaillée du Spice Boy devraient néanmoins encore rester dans le sillage d’un PSG aux grandissimes ambitions puisqu’il pourrait endosser le rôle d’ambassadeur de luxe dans les prochaines années. Et pour ses dernières foulées sur une pelouse, l’icône de mode a encore fait le métier en présentant le maillot de la saison prochaine avant d’être porté en triomphe par ses coéquipiers.

Source : Le Parisien

Beckham

PSGENFORCE TV
NEWS DE LA SEMAINE
 

 
© 2005-2014 - PSGenForce.net - Tous droits réservés - 16 visiteurs en ligne - Remonter