Chargement...

[Plan du site] Vous êtes ici : Accueil» Actualité» Club» Leonardo : «Continuer avec Ancelotti»» Lecture d'une news



Leonardo : «Continuer avec Ancelotti»

Rédigé Le 19 mai 2013, 14h26 par Loic

Dans les colonnes du Parisien, Leonardo, le directeur sportif du PSG, a évoqué l'avenir de Carlo Ancelotti, l'entraîneur parisien qui va rencontrer ce dimanche ses dirigeants afin de leur faire part de sa décision.

Carlo Ancelotti va-t-il rester au PSG la saison prochaine ?
La situation de Carlo, c'est comme un joueur qui a une offre, il faut discuter. C'est lui qui va nous donner les infos sur ce qui va se passer. Sincèrement, on ne sait pas. On va parler demain (dimanche) avec Carlo, il a toujours un contrat chez nous. La seule chose importante est de se parler et de savoir ce que l'autre pense. On a déjà parlé avec Carlo mais on n'est pas entré dans le détail de sa situation. Maintenant, c'est le moment de parler.

Ancelotti est-il indispensable au PSG ?
On a toujours pensé à garder Carlo. On a besoin de lui, le mieux pour le club est qu'il reste. On cherche une base, une continuité. C'est mieux de continuer avec lui, c'est certain. Il a crée quelque chose. La priorité, c'est de continuer avec lui.

Mais vous comprenez son interrogation alors que le Real Madrid le contacte ?
La tentation on l'a tous mais ici il y a un challenge qui n'existe pas ailleurs même si PSG n'est pas encore un grand club car il n'a que 43 ans et une histoire deux fois plus courte que les autres grand clubs. On veut en faire un grand club pour qu'il soit compétitif pendant dix ans en Ligue des champions. Si le Real ou Barcelone venaient me voir aujourd'hui, je refuserais je resterais ici. Il y a un challenge qu'il n'y a pas dans les autres équipes.

Êtes-vous inquiet sur son avenir à Paris ?
L'inquiétude, c'est si le Qatar part car là il n'y aurait plus d'argent. Si quelqu'un s'en va, c'est gênant mais ce n'est pas la fin du projet. On veut garder Carlo car il a construit quelque chose. La priorité est de le retenir. Pour l'instant, c'est du 50/50.

Et votre situation personnelle ?
Moi, ça va, je suis heureux. Je me souviens d'oú on est parti. Quand je suis arrivé, le projet était énorme et on y est arrivé très vite. Peut-être que parfois ma façon de faire a été trop agressive, c'est parce que j'étais en première ligne, il y a beaucoup de tensions. J'ai peut-être commis des erreurs mais j'ai pensé qu'on devait pousser fort pour arriver vite. Peut-être que si on était pas allé aussi vite, on ne serait pas champion.

Pourriez vous partir ?
C'est impossible que je me sépare du PSG, ce club est en moi. Le défi, je l'ai en moi, j'y pense 24 heures sur 24, je ne pense qu'à cela. Quand le Qatar a acheté le club, c'est moi qu'il a choisi. Aujourd'hui, j'ai envie de faire des choses ici. Après si je suis viré, je suis viré...

Votre possible suspension pour le coup d'épaule sur M. Castro vous inquiète-elle ?
On verra comment cela va se passer le 30 mai. Il y a parfois des choses complètement démesurées.

Est-ce que le PSG est désormais un grand club ?
Il y a encore beaucoup de choses à améliorer, on n'est pas encore un grand club. On a de grands joueurs et on a Paris. Sans un de ces deux éléments, on ne serait pas champions. C'est une complémentarité entre ces deux choses. Mais on n'est pas encore un grand club dans le rapport avec les institutions, au niveau de la communication, des structures et même au niveau du sportif.

Source : Le Parisien

Leonardo

PSGENFORCE TV
NEWS DE LA SEMAINE
 

 
© 2005-2014 - PSGenForce.net - Tous droits réservés - 13 visiteurs en ligne - Remonter