Chargement...

[Plan du site] Vous êtes ici : Accueil» Actualité» A la Une» Cette fois, la fête a été totale» Lecture d'une news



Cette fois, la fête a été totale

Rédigé Le 19 mai 2013, 14h19 par Loic

Cette fois, la fête a été totale Devant un public aux anges, les Parisiens ont pleinement célébré leur titre et réservé un bel adieu à Beckam.

Magique, lumineuse et apaisée, la fête s’est déroulée hier au Parc des Princes à l’issue d’un match remporté par la grâce d’un Zlatan supersonique et d’un show parfaitement huilé, ponctué d’un feu d’artifice varié et original. C’est comme si le PSG avait eu droit à une séance de rattrapage après le fiasco de lundi, avec une seconde remise d’Hexagoal des mains de Frédéric Thiriez, le président de la Ligue, de retour lui aussi pour l’occasion sur un podium installé au cœur de la pelouse.

Dans une ambiance incroyablement joyeuse, avec un Parc plongé dans une frissonnante pénombre, les images de la célébration du premier titre de champion de France à Paris depuis dix-neuf ans chasseront peut-être celles du chaos du début de semaine. De l’absence de débordements, sous la surveillance de stadiers et de CRS postés autour du terrain, aux cheveux colorés de Sakho, Jallet, Matuidi, Gameiro ou Tiéné, la fête a battu son plein.

En débarquant dès 20 h 30 avec des drapeaux du club dans les mains, Armand et Sakho ont donné le coup d’envoi de la soirée version lampions et cotillons. Le premier moment fort intervient avec l’entrée des champions précédents (1986 et 1994), qui permet à l’enceinte de basculer dans la liesse à la vue de Weah, Ginola, Bravo, Rai, Bibard, Sassus, Da Fonseca, Guérin, Roche ou Kombouaré, l’un des plus applaudis. Deux heures plus tard, le nom de son successeur, Carlo Ancelotti, sera copieusement repris par des travées qui votent donc le maintien de l’Italien.

Le bel hommage à Nick Broad

Ces instants d’un bonheur retrouvé, léger et contagieux resteront aussi marqués par l’émotion de l’hommage discret rendu à Nick Broad, l’un des adjoints d’Ancelotti décédé accidentellement en janvier. « Nick ce titre est aussi le tien », pourra-t-on lire sur des tee-shirts arborés à l’échauffement. Pour la fausse note, il faudra chercher du côté des maillots de la saison prochaine, sifflés à leur divulgation, et portés hier pour la première fois. L’essentiel est ailleurs, par exemple dans un match qu’Areola, l’habituel 3e gardien, aura disputé en partie en compagnie de l’icône absolue, David Beckham, retraité du ballon depuis hier soir. Le fête se poursuit ce soir avec les trophées UNFP. Selon les premières indiscrétions, Ibra et Sirigu ne devraient pas être oubliés au moment de la distribution des prix du meilleur joueur et du meilleur gardien de la saison.

Source : Le Parisien

PSGENFORCE TV
NEWS DE LA SEMAINE
 

 
© 2005-2014 - PSGenForce.net - Tous droits réservés - 13 visiteurs en ligne - Remonter