Chargement...

[Plan du site] Vous êtes ici : Accueil» Actualité» Club» Hoarau : « Faire honneur à ce maillot »» Lecture d'une news



Hoarau : « Faire honneur à ce maillot »

Rédigé Le 02 juillet 2008, 22h36 par Loic

Hoarau : « Faire honneur à ce maillot » Recruté cet hiver puis prêté au Havre jusqu'en juin, Guillaume Hoarau a participé lundi à sa première séance d'entraînement sous les ordres de Paul Le Guen. Il s'est confié au site internet Mercato365.

Guillaume Hoarau, quelle est votre première impression sur votre arrivée au PSG ?
C’est une grosse fierté. A la Réunion, quand j’étais tout petit, tout le monde rêvait de porter ce maillot. Aujourd’hui, je l’ai sur les épaules. Je sais que ce ne sera pas une tâche facile mais c’est à moi de tout faire pour honorer ce club et ce maillot. J’ai beaucoup bossé à l’étage inférieur pour être dans de bonnes conditions. Je le suis cette année : à moi de tout faire pour le rester le plus longtemps possible.

Comment avez-vous été accueilli par les dirigeants et par les supporters ?
Super bien. Dès lundi, il y a eu une très bonne ambiance. Quand je suis arrivé, il y avait des sourires partout donc ça me convenait amplement. Les supporters étaient présents et ça me change un peu du Havre oú c’était plus calme. Mais ça me motive pour justement mouiller ce maillot et pour faire plaisir à tous les gens qui croient en ce club.

Quel a été le discours de Paul Le Guen ?
Il m’a d’abord souhaité la bienvenue. Et puis il m’a dit qu’il fallait bosser pour récolter les fruits du travail. Je vais me répéter mais redoubler d’efforts m’a permis de faire une bonne saison en Ligue 2. Le coach a insisté sur ces mots-là : donner toujours plus. On va tous suivre cette directive.

Il vous a beaucoup parlé quand vous étiez encore au Havre. Est-ce que ça peut vous aider pour aborder votre première saison en Ligue 1 ?
Quand un coach compte sur vous et qu’il est là pour vous mettre dans les meilleures conditions, c’est sûr que ça facilite certaines choses. Maintenant, je ne vais pas aller pleurer tous les jours dans son bureau. Je vais tout faire sur le terrain pour qu’il vienne me dire que c’est bien et qu’il faut continuer. Si je suis là, c’est que je l’ai mérité. Le plus dur a été fait lundi. Il reste de grosses étapes à franchir. Je sais que le coach est là pour me faire progresser et je compte sur lui. C’est pour ça que j’ai signé ici. J’espère que ça se passera bien.

« Essayer de m’adapter le plus rapidement possible »

Le fait que l’effectif soit encore susceptible de bouger peut-il perturber votre adaptation ?
Non. On est dans le travail foncier et on va se remettre à niveau physiquement. Le coach l’a dit, il y a différentes situations. Tout le monde reste professionnel. Chacun prend en main son cas personnel. Pour moi, c’est d’essayer de m’adapter le plus rapidement possible et de me préparer physiquement parce que je sais qu’il y aura une très grosse saison. Je ne me prends pas trop la tête avec ce qui se passe autour. Je reste concentré sur ce que j’ai à faire. Depuis vendredi que je suis à Paris, je n’ai pas acheté les journaux donc je ne sais pas ce qui passe autour. Pour l’instant, je ne me fais pas trop de soucis.

Vous allez devoir remplacer Pauleta. Ressentez-vous une pression particulière ?
Il n’y pas grand monde qui puisse remplacer Pauleta. Moi, je ne le prétends pas. Si je suis là, c’est qu’on compte sur moi pour mes qualités. A moi d’essayer de les imposer. Je sais qu’on a toujours à apprendre et à progresser. Si je suis là, c’est pour ça. J’espère marcher sur ses traces mais je sais que c’est encore loin. Je vais m’accrocher pour essayer d’arriver au plus haut niveau possible.

Votre premier match au Parc des Princes, avec le numéro 9 sur le dos, vous tarde-t-il ?
Il me tardait déjà de reprendre. J’ai hâte de débuter le championnat. Jouer au Parc des Princes, c’est sûr que ça va me faire un truc. Concernant le numéro 9, je ne me mets pas trop de pression. Je le prends plutôt comme un numéro fétiche. J’espère qu’il me portera chance comme au Havre. Mais comme je l’ai dit, on n’est pas encore au niveau. Il va falloir travailler.

« Réussir à restaurer cette confiance »

Quels sont vos objectifs pour cette saison ?
Emmagasiner un maximum de temps de jeu et jouer le plus possible pour capitaliser de la confiance. C’est ce qui me permettra d’être libéré sur le terrain. Je vais tout faire pour mériter ma place.

Espérez-vous trouver rapidement vos repères avec Jérôme Rothen ?
C’est sûr que sa qualité de passe ne laisse pas indifférent. On sera 23 ou 25 joueurs et il faudra trouver les automatismes avec tout le monde. On verra bien comment ça va se passer.

Vous êtes la seule recrue du club jusqu’à présent. Est-ce difficile pour vous de monopoliser tous les regards ?
Je ne me fais pas trop de soucis par rapport à ça. Au contraire, ça fait plaisir. Le fait que les regards soient braqués sur moi cette semaine ne me dérange pas trop. Je sais que ça fait partie du métier. C’est à moi de le gérer et de prendre du recul pour rester concentré sur le terrain. Jusqu’à présent, ça se passe bien.

Les messages des supporters, le premier jour, ont-ils été difficiles à vivre ?
Ça surprend. Mais je l’ai pris avec le sourire parce que les voir là dès le premier jour, ça montre qu’ils seront derrière nous cette saison. J’espère qu’on réussira à restaurer cette confiance. C’est quelque chose que j’ai apprécié.

Hoarau

PSGENFORCE TV
NEWS DE LA SEMAINE
 

 
© 2005-2014 - PSGenForce.net - Tous droits réservés - 12 visiteurs en ligne - Remonter