Chargement...

[Plan du site] Vous êtes ici : Accueil» Actualité» Club» Leonardo ne s’est pas fait que des amis» Lecture d'une news



Leonardo ne s’est pas fait que des amis

Rédigé Le 04 mars 2013, 10h03 par Loic

Les propos de Leonardo après la défaite à Reims (1-0), interprétés comme de la suffisance, ont provoqué de vives réactions.

Que ce soit une provocation, de la maladresse ou l’affirmation candide d’une conviction profonde, la sortie de Leonardo sur son équipe davantage taillée pour l’Europe que pour les joutes du championnat a alimenté les conversations des différents acteurs du championnat. Le sentiment de supériorité qui a pu se dégager des propos du directeur sportif parisien passe mal.

« C’est petit »

José Saez, joueur de Valenciennes.
« Nous aussi, on est une petite équipe mais, si on n’existait pas, il n’y aurait pas de championnat, s’agace Jean-Raymond Legrand, le président de Valenciennes. Le respect de l’adversaire doit passer avant tout. Si Leonardo avait eu ce genre de discours à Valenciennes, j’aurais évidemment été vexé! Nos équipes se valent, on a autant de mérite à jouer en L1 que le PSG, voire plus parce qu’on rame pour survivre financièrement. Ça doit stimuler toutes les équipes au moment de les recevoir. Il y a un fossé financier, il ne faut pas qu’il y ait une rupture totale entre le PSG et les autres ». « C’est un manque de respect, embraye José Saez, le milieu du VAFC. Tenir ce genre de propos, c’est petit. Dire qu’on est taillés pour l’Europe, c’est bien beau, mais Paris n’est pas encore le Real. Etre un grand d’Europe, ça passe d’abord par un palmarès en France ».

« Pour jouer la Ligue des champions, il faut quand même passer par le titre ou être dans les trois premiers, abonde Louis Nicollin, le président de Montpellier. Peut-être qu’il estime qu’aller à Reims, c’est jouer dans un traquenard, mais j’ai vu le match, les Rémois n’ont pas volé leur victoire ». « C’est une fausse excuse de dire que Paris ne sait pas jouer contre les petites équipes, corrige Aldo Angoula, le défenseur d’Evian TG. Cela ne les a pas empêchés de nous battre 4-0. Même si, parfois, je les ai sentis suffisants ».

« Nous, contre des équipes comme le Paris SG, et sachant qu’on joue le maintien, on se bat comme des morts de faim, rappelle Maxime Colin, latéral droit de Troyes. Ils doivent prouver chaque week-end que ce sont eux les plus forts, et ce n’est pas toujours le cas ».

« Des propos maladroits »

Michel Seydoux, président de Lille.
Dans ce concert de désapprobations, Leonardo trouve néanmoins quelques soutiens. « Ce sont des propos maladroits, certainement dus à la déception, estime Michel Seydoux, le président de Lille. Il a voulu faire un compliment à son équipe sans se rendre compte qu’il était en train de dénigrer le championnat. Cela reste des propos à chaud. Et même s’il faut savoir les maîtriser, ils sont donc excusables. Je suis sûr qu’il regrette déjà. On peut les interpréter soit comme de la prétention, soit comme de l’ironie. Comme j’ai beaucoup d’humour, j’opte pour la seconde option. Cela dit, cela reste vexant. Je peux vous dire que ces propos n’ont pas dû être appréciés en haut lieu. De toute façon, que ce soit en foot ou en tant que capitale de la France, Paris a une image arrogante ».

« Leonardo voulait piquer l’orgueil de ses joueurs »

Simon Pouplin, le gardien de Sochaux, qui avait battu le PSG avec Sochaux il y a deux semaines (3-2), estime de son côté que le directeur sportif parisien a juste voulu s’adresser à ses propres joueurs : « Il voulait piquer leur orgueil, avance le gardien doubiste. Je peux comprendre qu’une grosse équipe soit vexée de perdre contre nous. Cela ne veut pas dire qu’ils nous ont pris de haut. Même si ce sont de grands professionnels, c’est humain d’être davantage motivé pour jouer un match de Ligue des champions que contre Sochaux. Cela ne me vexe pas mais, maintenant, ils ont la pression mercredi contre Valence ».

« Je pense que c’est de la communication, Leonardo se trouve des excuses, estime Kassim Abdallah, latéral droit de Marseille. Je ne l’ai pas pris comme une insulte en tant que joueur de Ligue1 ; pour moi, il parle dans le vent ».

Source : Le Parisien

PSGENFORCE TV
NEWS DE LA SEMAINE
 

 
© 2005-2014 - PSGenForce.net - Tous droits réservés - 8 visiteurs en ligne - Remonter