Chargement...

[Plan du site] Vous êtes ici : Accueil» Actualité» Club» Sakho met la pression» Lecture d'une news



Sakho met la pression

Rédigé Le 06 fevrier 2013, 23h34 par Loic

Dans les colonnes du Parisien, Mamadou Sakho, le défenseur central du PSG, a affirmé qu'il ne pouvait plus se contenter de disputer des bouts de match en club afin de conserver sa place chez les Bleus. Et il avoue même qu'il pourrait quitter le PSG s'il le fallait...

Vous êtes quasiment assuré d’être titulaire en bleu alors que votre statut au PSG est plus compliqué. Est-ce dur à vivre ?
C’est une sensation agréable de sentir de la confiance quand tu portes le maillot de ton pays. C’est très fort. Concernant Paris, le truc, c’est que, de l’extérieur, les gens ont l’impression qu’au PSG je suis derrière Thiago Silva et Alex. Mais, dans ma tête, je ne suis pas un no 3, même si c’est mon numéro de maillot (sourire). Je ne le serai jamais. Je suis un joueur à part entière à Paris. Ensuite, il y a forcément des choix que je respecte, même si je ne les comprends pas forcément. Je ne doute pas de mes qualités. Jamais ! Elles n’ont pas disparu.

Rater l’Euro 2012 pour avoir perdu votre place au PSG reste-t-il douloureux ?
Plus maintenant. Cela m’a fait mal, je l’avoue, mais c’est du passé. Cela reste dans un petit coin de ma tête car je suis rancunier, mais cela ne sert à rien de ressasser le passé. Je ne veux plus revivre ça. Tout ce que je peux faire, c’est regarder devant. Au plus haut niveau, on n’a jamais le temps de s’apitoyer sur son sort. Il faut avancer. Là, je pense à tout faire pour jouer la prochaine Coupe du monde.

L’an prochain, pour jouer la Coupe du monde, seriez-vous prêt à quitter Paris pour être certain d’avoir du temps de jeu ?
Cette question risque de se poser pour moi cet été et il est évident qu’il faudra que j’en discute avec mes dirigeants. Je ne peux plus me permettre de faire des bouts de matchs en club. S’il faut partir pour garder ma place en bleu, je le ferai; mais je vous promets que je ne prends pas la tête avec ça pour l’instant. Je ne pense qu’à être champion avec Paris.

Le PSG a-t-il encore une identité parisienne aujourd’hui ?
Tant que, Chantôme et moi, on sera là, l’identité restera. Je me sens toujours un ambassadeur du club. A chaque fois qu’un jeune monte chez les pros, je vais le conseiller. Je prends mon pied à chaque fois qu’un môme comme Ongenda ou Conte entre en jeu.

Vous allez bientôt côtoyer David Beckham. Est-ce une surprise pour vous ?
Oui. Pour moi, Beckham, c’est la génération énorme de Manchester avec Dwight Yorke et Andy Cole. C’est le premier footballeur fashion. Mais je sais déjà que ce sera avant tout un coéquipier. Et je suis sûr que je vais apprendre des choses avec lui.

Sakho

PSGENFORCE TV
NEWS DE LA SEMAINE
 

 
© 2005-2014 - PSGenForce.net - Tous droits réservés - 11 visiteurs en ligne - Remonter