Chargement...

[Plan du site] Vous êtes ici : Accueil» Actualité» A la Une» OM 2-2 PSG» Lecture d'une news



OM 2-2 PSG

Rédigé Le 08 octobre 2012, 1h44 par Loic

OM 2-2 PSG Auteurs d'un doublé ce dimanche au Vélodrome, André-Pierre Gignac et Zlatan Ibrahimovic ont éclairé la rencontre OM-PSG (2-2).

L'Espagne possède Messi et Cristiano Ronaldo, la France Ibrahimovic et Gignac et il ne faut pas se moquer car c'est tout aussi génial. Et à la fin, ça finit pareil par un 2-2 de haute volée même si la seconde période au Vélodrome a surtout vu deux équipes qui en avaient marre de prendre des buts. Aux points, c'est l'OM qui s'impose dans cette première manche même si les positions se figent au classement. Mais en gardant trois longueurs d'avance sur le PSG, Marseille poursuit son thème: il est un candidat crédible au titre, lui aussi.

Passionnant avant, le clasico l'est resté pendant. Dans nos rêves les plus fous, on n'avait osé imaginer un match d'une telle densité, avec autant de rebondissements, d'intensité et de jeu surtout. Même si trois buts ont été inscrits sur coup de pied arrêté, cet OM - PSG s'est converti à la technique avec les deux meilleures équipes françaises du moment. Quand le spectacle s'invite un soir de gala, le championnat de France gagne en relief lors d'une journée très bundesliga avec le prolifique total de 33 buts.

Il faut ce matin féliciter les Marseillais, les vainqueurs moraux de ce clasico. S'il a tenu toutes ses promesses, c'est grâce à eux. Les hommes de Elie Baup ont su mêler le combat promis au courage. A leur place, on s'accrocherait à cette première place même si sur la longueur d'une saison, ils n'ont pas assez de remplaçants pour voyager loin. Mais après le Montpellier de la saison dernière qui marchait sur l'eau, le PSG a trouvé un nouveau rival, un nouvel empêcheur de gagner le championnat. Ce mano à mano promet une lutte à distance renversante si l'OM tient la cadence.

Pour le PSG, qui termine sa semaine test sans gagner, c'est une alerte plus qu'un doute qui s'immisce si l'on considère que le club de la capitale possède encore une marge de progression indéniable. Il reste invaincu en L1 et on ne voit d'ailleurs pas cette saison qui va parvenir à le bousculer plus que l'OM hier soir. Il n'empêche, les Parisiens ont affiché trop de limites dans leur semaine de vérité pour espérer complètement faire peur à leurs adversaires domestiques ou européens. Et le coaching de Carlo Ancelotti, hier, n'a pas exactement donné l'idée d'une équipe qui voulait gagner la rencontre. L'entraîneur italien se dit sans doute qu'inexorablement, avec son effectif et sa puissance financière, son équipe finira par remporter le titre mais on aimerait qu'elle en fasse un peu plus parfois, dans le contenu comme dans la générosité.

Source : Le Parisien

PSGENFORCE TV
NEWS DE LA SEMAINE
 

 
© 2005-2014 - PSGenForce.net - Tous droits réservés - 11 visiteurs en ligne - Remonter