Chargement...


Hoarau "il y a quelque chose de fort dans cette équipe."

Rédigé Le 27 octobre 2008, 11h22 par Pascal

Hoarau dans Le Parisien revient sur cette folle soirée et trouve qu'"il y a quelque chose de fort dans cette équipe."


Prenez-vous conscience de la portée de l'exploit parisien ?
C'est effectivement une très grosse partie du PSG.Surtout c'est la 2ème fois de suite que nous réussissont à l'emporter après avoir été menés au score . Cela veut dire qu'on a la capacité de relever n'importe quel défi.

Etiez-vous néanmoins impréssionné par l'ambiance autour de ce match ?
Oui. Surtout par l'ambiance que ce match à pour nos supporters. Avant je suivais ce match à la télé. Et là, j'étais présent. Mais je me suis forcé à préparer ce rendez-vous comme un match normal.

Comment avez-vous su revenir dans le match alors que l'OM menait 2-1 ?
Le Coach a trouvé les mots justes à la mi-temps. En fait, c'était les mêmes que contre Lorient. Il nous a demandé de garder la tête haute. On savait que nous étions toujours dans le coup et qu'il avait encore de la place pour faire un truc.

Sur votre 1er but,vous avez l'air étonné...
Oui parce que je sais que je vais prendre le ballon de la tête Et je fais quelque chose qu'il ne faut jamais faire. Je ferme les yeux au moment de frapper. Quand je les rouvre, je vois les filets trembler. D'un coup c'est beaucoup d'émotion. Je vois le kop de nos supporters, je me dégage de l'etreinte de mes coéquipiers. je cours vers le virage en sachant que les autres vont me suivre. C'est super.

Ce match peut-être un déclic ?
Cette fois on peut parler d'un match de référence. Cela va nous servir. le plus triste, c'est qu'il faut déjà nous pencher sur le match de mercredi!

Paul Le Guen dit de vous qu'il ne faut pas être trop euphorique car vous avez une énorme marge de progression...
Il a raison. Le chemin est très long pour moi. je suis simplement en train de prendre mes marques. Mais ne parler pas trop de moi! Le plus important c'est qu'un groupe est en train de naître.

Au fait touchez-vous le ballon sur le but de Rothen ?
(sourire)Je le frôle vraiment...Bon disons que j'ai gêné Steve Mandanda et que ça a suffit. Pour mon 1er OM-PSG j'ai réalisé un doublé. C'est déjà bien. Et n'oubliez pas que sur mon second but, Peguy Luyindula me donne le ballon alors qu'il peut frapper. Il y a quelque chose de fort dans cette équipe. Et il faut à tout prix le maintenir.

Hoarau

PSGENFORCE TV
NEWS DE LA SEMAINE
 

 
© 2005-2014 - PSGenForce.net - Tous droits réservés - 11 visiteurs en ligne - Remonter